Soazic Le Guisquet- Musicothérapie

 

La harpe et moi

C'est auprès d'enfants en crèche, puis d'enfants et adolescents porteurs de polyhandicap que s'est affinée ma pratique avec la harpe. 

J'interviens avec mon instrument également auprès de personnes âgées fragilisées et atteintes de démences ainsi qu'en soins palliatifs. 

 

Que fait-elle ?

La harpe va toucher directement les émotions grâce à sa sonorité riche.

Les patients peuvent la toucher et l'utiliser comme outil d'expression. 

 

Elle sonnera toujours juste et beau, ce qui est particulièrement gratifiant

 

Conclusion de mon mémoire de certification en musicothérapie sur la harpe soutenu au Centre International de Musicothérapie, promotion 81.

"Corps et Cordes; Quand la harpe et la personne en situation de polyhandicap entrent en résonance."

"... La harpe est l’un des instruments les plus anciens. Sa création remonte à la préhistoire et on retrouve ses traces sur tous les continents. Elle a eu un rôle particulier tout au long de notre histoire. Instrument de l’intuition et de la guérison, elle a également été associée à bien des religions ou des croyances et a servi de lien entre le sacré et le terrestre. Elle a été l’objet de mythes, de légendes et a même été l’emblème de plusieurs pays. Elle a été jouée par Apollon, Socrate, le roi David...

 

Je pense que le succès de la harpe, vient de sa sonorité bien particulière. C’est le seul instrument dont les cordes sont suspendues dans l’air, et non pas plaquée contre du bois. Ceci offre un son qui se disperse de façon circulaire tout autour de l’instrument. Toutes les cordes entrent ainsi en vibration, par sympathie, de manière harmonieuse ... et harmonique. En effet, l’instrument est accordé dans une seule tonalité. Il dispose d’aigus cristallins et vivifiants et de graves profonds et enracinants. Le son de la harpe est à la fois enveloppant, pénétrant et résonnant. Il est puissant du point de vue des décibels, mais n’est pas envahissant et ne couvre pas la voix ou l’instrument soliste qu’il soutient. 

 

Toutes ces qualités en font un instrument de thérapie merveilleux !

 

De plus, le cadre de la harpe, généralement en bois, vibre fortement lorsque l’instrument est joué. La mise en contact de cette vibration avec différentes parties du corps apporte une détente agréable, mais également des informations profondes. Ceci est particulièrement bénéfique pour les personnes ayant des difficultés motrices et un schéma corporel peu clair. La Stimulation Basale leur offre des expériences primaires, nourrissantes et essentielles par trois « voies » différentes: somatique, vestibulaire et vibratoire. La vibration de la harpe est ressentie physiquement, en même temps que la musique est entendue et entre en relation avec les émotions. L’expérience avec la harpe est donc intense tout en restant très douce, stimulante et apaisante.

Lors des études de cas, la harpe a donné envie aux jeunes de puiser dans leurs ressources et de dépasser leurs limites.

La grande surprise, à laquelle je n’avais pas pensé au départ de mon travail, a été l’impact de la harpe sur la voix. Les jeunes, après un certain travail avec l’instrument, ont commencé à utiliser ou retrouver temporairement le contrôle de leurs voix. Ce fut le cas pour "Mme. M", pour "Mme. N", ou même pour "M. F" qui est passé des cris dans la harpe à des mélodies improvisées. Le son enveloppant de l’instrument, sa vibration et ses ouïes qui résonnent, en font un instrument particulièrement adapté au travail vocal.

 

Bien entendu, tout ceci ne tient pas à la harpe seule. Il ne fait pas de doute que la relation thérapeutique qui s’est tissée entre moi et chacun des jeunes a eu aussi un rôle dans les émergences qui ont été observées. Il est difficile de distinguer ce qui découle de la relation, de la musicothérapie, d’un moment particulièrement propice chez le jeune ou de la harpe elle-même. Les résultats viennent de la combinaison de tous ces différents facteurs. 

 

Les autres instruments ont aussi chacun leur intérêt. La harpe seule ne peut pas remplacer la diversité d’un instrumentarium thérapeutique. 

Je travaille en EMS (EHPAD) auprès de personnes âgées particulièrement fragiles. La harpe y a un franc succès, mais également l’expression vocale, la percussion en groupe, la découverte de petits instruments, l’improvisation musicale, l'écoute musicale, les relaxations/sophrologies musicales, les mouvements et danses, le dessin en musique… 

La harpe est une option merveilleuse parmi mes différents outils..."

" La musique [...] est la vapeur de l'art. Elle est à la poésie ce que la rêverie est à la pensée, ce que le fluide est au liquide, ce que l'océan des nuées est à l'océan des ondes..." Victor Hugo